• A+

  • A

  • A-

La fiscalité des entreprises

 Les impôts locaux du parc éolien sont répartis entre :

- l'impôt forfaitaire sur les entreprises de réseaux, fixé chaque année (2017 : 7400 euros/Mégawatt installé) est la taxe principale. Il est assis sur la puissance des éoliennes et réparti entre le département et le bloc communal (EPCI et commune) en fonction de sa répartition propre.

-la contribution économique territoriale comprend une partie liée à la surface occupée et une autre liée à la valeur ajoutée (production électrique).

- la taxe foncière sur les propriétés bâties.

Le parc éolien Les Chesnots sera-t-il profitable pour les emplois locaux ?

En règle générale, plus de la moitié des intervenants sur un chantier éolien sont originaires du département ou de la région d'implantation. Chaque éolienne installée crée ou maintient au minimum 2.8 emplois.

Dans la région Hauts-de-France, la filière éolienne est déjà bien structurée, avec plus de 1400 emplois directs. Cela renforce l'ancrage économique local des nouveaux parcs éoliens.

Du développement du projet à l’exploitation des éoliennes, en passant par la maintenance des parcs éoliens, les métiers sont variés... Le Guide ONISEP vous présente les métiers phares et les formations associées.